Archives du mot-clé llivres

Besançon, attaque facho contre une librairie anar (octobre 2015)

autodidacte-libertaire-bisontinReçu du groupe Proudhon de la Fédération anarchiste :

Dans la nuit du 17 au 18 octobre, vers 2h du matin,, un groupe de fascistes a attaqué la librairie L’Autodidacte (5 rue Marulaz, à Besançon). Ce lieu est un espace de rencontre et de débats ouvert à l’ensemble du mouvement libertaire de la ville. C’est aussi la librairie du groupe Proudhon de la Fédération anarchiste.

Depuis le début, la librairie est ouverte aux militantes et militants alternatifs de Besançon et reste en lien avec la vie du quartier. Ainsi elle a hébergé divers projets et continuent de mettre à disposition ces murs pour la CNT, le Resto Trottoir et, dernièrement, une AMAP libertaire.

Des conférences y sont organisées, des rencontres avec des auteurs, des concerts, des projections, etc. La librairie se veut être un vecteur d’une culture populaire alternative, combative et libertaire.

C’est donc en tant que telle qu’elle a été attaquée par des fascistes qui s’en prennent à la culture et aux espaces de liberté.

L’attaque a eu lieu en marge des rencontres Alternatiba et nous devons remercier les personnes présentes d’avoir réagi rapidement afin d’éviter le pire. En l’état actuel, les volets de protection et la porte vitrée ont été cassés mais il n’y a aucune dégradation à l’intérieur de la librairie.

Parce que le fascisme ne doit pas prendre du terrain et pouvoir s’exprimer dans la rue, nous vous appelons à manifester votre soutien devant la librairie, 5 rue Marulaz, à Besançon.

La fascisme c’est la gangrène, on l’élimine ou on en crève !


la commune rennes

Les fachos n’aiment pas les librairies anars. En mars dernier, c’est la librairie « La commune » des anars de Rennes qui se prenait un pavé dans la vitrine au cours d’une permanence. Et puis  il y a peut-être trois ans, c’est le copain L. – militant de la Fédération Anarchiste et permanent à la  librairie publico qui s’est fait gazer à bout touchant par un individu au cri de « Mort aux anarchistes! ».

Publico_devanture2

Les fachos n’aiment pas les librairies qui vendent des livres qu’ils ne liront pas.

Les fachos n’aiment pas les livres qui parlent de liberté.

Les fachos n’aiment pas les livres.

Les fachos n’aiment pas.