Qui a dit ?

« Nous voulons démontrer la responsabilité des leaders du Front national dans le délire raciste et criminel de ses militants »

Ce triste collard quand il plaidait contre les colleurs d’affiches du FN, assassins d’Ibrahim Ali, jeune français d’origine comorienne de 17 ans.