Ne s’agenouiller que pour cueillir une rose ! – texte d’un copain.

Nous avons la chance de disposer d’une grande maison. 6 chambres, trois salles de bains, trois chiottes… Un grand jardin, 3000 mètres carrés…

Nous avons proposé (gratos) un duplex à l’association locale qui cherche des logements pour des réfugiés Syriens ou autres. Pas de soucis. Mais il faut respecter la procédure. Visite de la Préfecture qui est seule à même de décider si… Nous avions rendez-vous avec la Préfecture lundi après-midi.

Nous les attendons encore. Pas un coup de fil, pas un courrier, pas…, rien pour s’excuser ou s’expliquer. Officieusement, selon nos informateurs, à l’énoncé de nos noms les gens de la Préfecture qui sont effectivement venus à Oléron ce lundi, mais pas chez nous, ont souri. Nous serions fichés S, donc, interdits de… Dramatique de connerie. S’il y avait bien un endroit où envoyer des musulmans, c’est chez nous. Nous autres athées, nous leur aurions lavé le cerveau. Je veux dire, nous les aurions éveillés à l’intelligence.

Dans le même ordre d’idée…
Je suis abonné à un petit bimestriel « Jakiléa », le journal du comité de défense des droits de l’homme au pays basque. Dans un de leurs derniers numéros, ils énonçaient la liste des prisonniers basques en France et demandaient à ce qu’on leur écrive ou leur rende visite. Jakez, 27 ans au compteur, est au bagne de l’île de Ré. …À 10 km à vol d’oiseau de chez nous. Nous avons donc fait une demande de visite début juillet 2015. En général la réponse a lieu dans les 15 jours. Nous avons l’habitude. Depuis 11 ans nous visitons régulièrement les parents de notre petit basque. Ce sont les grands chefs politique et militaire d’ETA. Jamais de problème. Pendant trois ans nous avons visité à St Martin de Ré un camarade d’ETA qui déprimait. Pas davantage de problème. Alors pourquoi ? Une nouvelle directrice visiblement psychorigide. Une demi-douzaine de coups de fil pour… On vous répondra. Pas de réponse.
D’où lettre recommandée à la directrice. La décision est à sa discrétion (elle est très discrète). Mais elle est en devoir de nous répondre, et en argumentant, de manière à ce que nous puissions faire appel de sa décision. L’astuce consiste à ne pas répondre. Donc, pas de réponse, pas
de décision, et comme pas de délais pour répondre… ! Motif de tout cela, là encore, via quelques infos lâchées par des surveillants en catimini, nous serions fichés S.

fiches

Of course, nous allons nous battre comme des lions contre l’ignominie.
Nous avons l’habitude.
Alors pourquoi vous faire part de tout cela ?
Peut-être quelques camarades pourraient-ils avoir quelques compétences juridiques et nous en faire profiter ?

JMR

Naturellement nous ferons suivre vos conseils, remarques et mots de soutien. Aubanar