Archives mensuelles : décembre 2017

échec EHPAD…

Villeneuve de Berg, 26 février 2011, plus de 10 000 personnes sont venues manifester leur opposition à l’exploitation possible du gaz de schiste en Ardèche. A quand une manifestation contre l’exploitation réelle des ancien.ne.s ?

Imaginez : Vous avez trimé toute votre vie durant et puis vous voilà, par rare choix ou par obligation, résidant.e dans un « établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ». Un EHPAD, c’est épatant. Ou presque…

Vieillissement de la population oblige, ces « maisons de retraite » fleurissent. Publiques ou privées, elles se proposent d’accueillir celles et ceux qui auront les moyens d’y résider.

Prix transmis à la CNSA au 31 décembre 2016. Le tarif médian des EHPAD – somme du prix d’hébergement et du tarif dépendance, le forfait soins étant versé directement à l’établissement par l’assurance maladie – s’élève à 1.949 euros par mois au niveau national mais gare au grand écart…. Si dans 10% des EHPAD, il est inférieur à 1.653 euros par mois, il est supérieur à 2.798 euros par mois dans dans 10% de ces établissements. Dans le public, le prix médian est de 1801 euros, 1.964 euros dans les EHPAD privés sans but lucratif et 2.620 euros dans les structures privées commerciales (« Dring ! », bruit du tiroir caisse). Et puis, ce prix médian varie selon le lieu : de 1.524 euros dans la Meuse à 3.154 euros à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Le prix est « bas » dans les départements ruraux (en lien avec le coût du logement et le coût du foncier). Il est de 1663 euros pour l ‘Ardèche.

Pour celles et ceux qui auront les moyens d’y résider… 1949 euros par mois, le tarif médian des EHPAD représente 114% du revenu mensuel d’un.e retraité.e, avant aides sociales attribuées sous conditions de ressources (aides au logement et aide sociale à l’hébergement)…

Revenons à Villeneuve de Berg et son EHPAD « les terrasses de l’Ibie »… Le mois dernier la direction a envoyé aux résident.e.s et aux familles un long courrier de cinq pages pour leur demander de choisir entre garder la qualité des services et payer plus ou perdre en qualité… On parie  combien que la « perte de qualité » si elle était choisie serait accompagnée d’une « légère » augmentation ?

Bientôt le passage à 2018, à l’EHAD de Villeneuve de Berg, on prépare la veillée offerte aux résident.e.s et puis le repas de fête mais gare aux excès… les résident.e.s ont appris mardi 26 décembre que les séances de gym adaptée étaient supprimées à partir de la fin décembre,..

Article 6 de la « Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance,  valorisation de l’activité : Toute personne âgée en situation de handicap ou de dépendance doit être encouragée à conserver des activités.

c’était notre rubrique « les temps sont durs alors serre-toi la ceinture et boucle-la. »

Magouille blues à l’EHPAD…

Villeneuve de Berg, sa mairie au fronton annonçant  « Obéissance à la loi »…

Un E.H.P.A.D pour stocker les ainé.e.s. Stocker, c’est surement le mot approprié… Pendant une quinzaine de de jours, les résident.e.s ont été consigné.e.s dans leur chambre pour cause d’épidémie de gastro entérite. 15 jours sans sortir de leur chambre, c’est long. A l’issue de ce long internement, sous leurs yeux, une étrange affichette, format A4, anonyme, annonçant le « résultat » des élections au « Comité de la vie sociale » (CVS). Au bas du tableau donnant le « résultat »… « Les délégués famille et résidents ont été élus d’office par manque de représentants. »

Oeuf corse, ils étaient enfermés !

c’était notre rubrique « les élections, c’est bidon »…

Barcelone, mai 37, l’hallali de la révolution.

Été dernier, je commettais un texte pour le Monde libertaire papier. J’y faisais le parallèle entre l’attaque à Lille du local de la CNT par la police aux ordres d’un gouvernement socialiste et l’attaque du central téléphonique de Barcelone en mai 37.

Si vous voulez lire ou relire le texte, il est ici : http://www.aubanar.lautre.net/lassaut/

Pour en savoir plus sur les journées de mai 37 :

et pour voir ou revoir cette journée d’avril 2016 à Lille : http://www.aubanar.lautre.net/lille-saccage-dun-local-syndical-par-la-police/

bernard

 

the antifascists (2017) Une vidéo à voir

UN FILM DE 2017 d’EMIL RAMOS ET PATRIK ÖBERG qui nous vient de Suède en passant par la grèce (sous-titré en français)

de quoi qu’ça cause ? En 2013, un groupe de nazis armés a attaqué une manifestation pacifique à Stockholm à coups de barre de fer et de couteaux, faisant plusieurs blessé.e.s. En Grèce, le parti néonazi Aube Dorée est le troisième en importance au parlement. En réaction à ces violences, et contre la montée du fascisme, une guerre lente se déploie dans les rues d’Europe. Le documentaire, donne la parole aux antifas. Des militants grecs, suédois  de ces groupes antifascistes nous font partager leurs conceptions politiques radicales et interrogent leur rapport au militantisme et le niveau de violence de certaines de leurs actions.

 

 

Bistanclaque ! *

Nous avons reçu le communiqué suivant :

Nouvelle attaque à Radio Canut et menaces de mort contre deux animateurs

Radio Canut a été attaqué ce samedi 16 décembre 2017 vers 23h, durant l’émission “Berbères sans frontières”, un an jour pour jour après le caillassage de notre vitrine. Des fumigènes ont été jetés à l’intérieur des locaux par 2 individus non identifiés qui ont pris la fuite et proféré des menaces de morts au téléphone par la suite. Ce n’est pas la première fois que nos locaux sont visés cette année mais un nouveau palier dans la violence et l’intimidation semble avoir été franchi.
Cette fois-ci, c’est une de nos émissions politiques, très écoutée par les militants kabyles dans le monde entier, qui promeut l’identité berbère et critique les pouvoirs en place et tous les fascismes qui a été directement visée.

Toute la radio condamne fermement cette attaque et apporte son soutien indéfectible à l’émission “Berbères sans frontières” et aux animateurs Ali Belkadi et Dalil Makhloufi. S’en prendre à une émission de Radio Canut, c’est attaquer la radio dans son ensemble, ses valeurs anti-autoritaires et ses combats politiques contre l’oppression des peuples et des minorités. Personne ne pourra nous dicter notre ligne de conduite ni restreindre notre liberté d’expression. Depuis plus de 40 ans, Radio Canut est et restera une radio libre et rebelle.

Radio Canut, pour l’écouter en direct

* Bistanclaque : bruit du métier à tisser traditionnel au temps des canuts…