Archives mensuelles : novembre 2014

Solidarité avec le Rojava, le Kurdistan autonome syrien.

Des infos pour celles et ceux qui s’intéressent à ce coin du monde où des gens luttent pour leur survie et pour un futur libertaire.

manif pro kurdesDes fonds pour la révolution !

La résistance dans Kurdistan syrien, face aux forces réactionnaires de l’État islamique, se double d’un processus de révolution sociale, le « confédéralisme démocratique ».

Depuis le début de ce processus, le comportement des anarchistes a été vers la compréhension des événements et le soutien à la résistance du Rojava a été très important et ce, d’une façon très organisée. Encore une fois, nous avons vu que la solidarité est notre arme la plus puissante. Continuer la lecture

La critique sociale entre en Gard, 2 jours d’arrêt. Correspondance pour Les Emancipations !

Si vos pas vous portent du côté de Nîmes les 29 et 30 novembre. Des rencontres, conférences, débats, tables de presse… dont celle des Éditions du Monde Libertaire tenue par des militant(e)s de la Fédération Anarchiste.

Féria du livre de la critique sociale et des émancipations

poing sortant du livre_opt (2)

 

Poètes, libertaires, des papiers !

Comme dirait ce joaillier de mots de Louis Arti : « ça urge au bout d’la scène ! » (1)

Le lieu : Le théâtre Le Cratère à Alès (30). La raison : « Jean-Louis Trintignant, accompagné de Daniel Mille à l’accordéon et de Grégoire Korniluk au violoncelle, invitant  Desnos, Prévert et Vian. Le moment : Jeudi 27 novembre à 19h et vendredi 28 à 21h.

Que dire du spectacle ? Continuer la lecture

Un moment partagé

6 janvier 1969, trois mecs vont se retrouver autour d’une table. Un photographe est là, vous connaissez la suite…263203_vignette_Brel-Ferre-BrassensLa question est : qu’est-ce qu’ils foutaient là ? Question subsidiaire : De quoi parlaient-ils ?

Pour des réponses, regardez le documentaire de Sandrine Dumarais.

Brel, Brassens, Ferré, trois hommes sur la photo

Vidéo archivée dans la vidéothèque. Alors, une petite visite de celle-ci s’impose…Vidéothèque

La mort de Rémi Fraisse est un crime d’État (communiqué de la Fédération Anarchiste))

Le 25 octobre, Rémi Fraisse mourait lors d’une manifestation d’opposition à un projet de barrage à Sivens, dans le Tarn. Il a succombé à l’explosion d’une grenade offensive lancée par la gendarmerie.

La Fédération anarchiste dénonce ici un assassinat. Les forces répressives de l’État et du Capital portent la responsabilité de la mort du jeune homme.

Dans ce sens, nous dénonçons les interventions politiques honteuses concernant cet événement. Le retournement effectué nie à Rémi Fraisse le statut de victime d’un crime policier en le posant coupable d’avoir participé à une manifestation jugée violente.

De plus, nous exprimons notre inquiétude vis à vis de cette situation inédite où le ministre de l’Intérieur assume cet assassinat, soutenu en cela par nombre de parlementaires. La prochaine victime des forces de l’ordre lors d’une manifestation, une grève, une expulsion, un contrôle d’identité,… sera-t-elle considérée comme responsable de sa propre mort pour sa potentielle participation à un acte illégal ?

A propos des mobilisations légitimes qui ont suivi l’événement, nous condamnons les provocations et intimidations étatiques, via le déploiement policier digne d’un état totalitaire, et la campagne mensongère menée dans les médias .

Contre l’impunité de la police

Contre les projets inutiles

Nous n’abandonnerons pas le combat

Fédération anarchiste, le 04/11/14

11 novembre, rassemblement à Joyeuse.

André Claudot, peintre libertaire antimilitariste, avait été mobilisé en 1914

André Claudot, peintre libertaire antimilitariste, avait été mobilisé en 1914

Comme tous les ans, rendez-vous à Joyeuse au monument pacifiste à 14h30

Après le rassemblement, projection du film « Les mutins de la Courtine »
(20 000 soldats russes envoyés par le TSAR se sont mutinés après avoir laissé 6000 des leurs sur le « chemin des dames ». Un soviet au cœur de la Creuse)