Archives mensuelles : juin 2014

Carton noir juin 2014

12 juin 2014

thumb.php

Il est 15h14 (heure locale) à São Paulo. Coup d’envoi de la Coupe du Monde de Foot.

Il est 23h14 à Sialko au Pakistan. Monazza (prénom choisi au hasard) – abrutie de fatigue – dort enfin. Monazza vend sa force de travail à Forward Sports. Pour 74 euros par mois (inférieur au revenu moyen par habitant), 8 heures par jour, 6 jours par semaine, elle et 1800 autres ouvrières et ouvriers ont confectionné les ballons officiels de la Coupe du monde. Continuer la lecture

Convergence des luttes (19 juin 2014)

croisement-rail

La Fédération anarchiste soutient le mouvement des cheminots en grève depuis le 10 juin.

La mobilisation entamée contre la réforme ferroviaire se poursuit malgré l’oppressante propagande relayée par les médias de la direction de la SNCF qui milite, elle, pour la privatisation des transports, et d’un gouvernement se disant socialiste mais qui se fait le fossoyeur d’acquis sociaux et de services publics.

Nous saluons la convergence des luttes qui s’opère déjà avec les intermittents et précaires, les employés de la Poste, et d’autres secteurs mobilisés. En ces temps de crise, économique et idéologique, seule l’unité d’un mouvement peut mener à des avancées sociales significatives pour toutes et tous.

Continuons donc vers la victoire,

Fédération anarchiste

Continuer la lecture

Soutien à Fouad, syndicaliste condamné pour l’exemple ! juin 2014

aveugle

Solidarité avec l’employé de Virgin qui a actionné le rideau de fer !

 Rappel des faits : 30 mars 2006, des individus habillés en policiers poussent un très dangereux individu à l’intérieur du Virgin rue Serpenoise à Metz. Aussitôt le groupe dans la place, les stores du Mégastore sont baissés entravant la circulation des clients pris en otage. Continuer la lecture

Abstention, un texte choc trouvé sur le Blog Pavillon Noir de Poitiers

Le texte qui suit est paru sur Indymedia Paris. Rien à ajouter.

Je suis abstentionniste et tu viens m’insulter, toi l’électeur, toi le votant, toi qui portes, scrutin après scrutin, des hommes et des femmes au pouvoir et qui n’auront de cesse de te décevoir. Qui te trahissent tout en te jurant que, la prochaine fois, ils feront mieux.

Tu viens m’insulter, déverser sur moi ton aigreur suite à la défaite de ton camp, comme un soldat tenant son fusil face à un peloton de déserteurs. Dans ton esprit ardent de combativité, si tu as perdu ce n’est pas parce que ton adversaire est meilleur, ce n’est pas parce que tes leaders sont mauvais, c’est simplement ma faute, à moi, qui ne veux pas jouer selon tes règles. Continuer la lecture