Archives mensuelles : mars 2014

Ragez pas si vous n’avez pas pu…

Dans un papier précédent, nous vous informions très tardivement de la projection suivie d’un débat (sur Valence) du film « L’explosion ».

Vous trouverez dans la rubrique « vidéothèque » le documentaire en trois parties.

Pour le débat, libre à vous de l’organiser dans votre tête, avec votre entourage et pour les plus optimistes en louant un Zénith…

allez, une petite chanson vieillotte (1984, 2 ans avant Tchernobyl) mais tellement actuelle :

Les centrales nucléaires (Castélhémis)

Etienne de La Boétie : Discours de la servitude volontaire (1549)

 » IL y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force et les derniers par succession de race. »

Statue de La Boétie à Sarlat

C’est un futur copain de Montaigne qui écrivait cela. Il avait 18 ans. On est très sérieux quand on a 18 ans et qu’on a du mal à digérer la brutalité de la répression  exercée par le représentant d’Henri II (le connétable de Montmorency) contre les paysans de Guyenne opposés à la Gabelle. En fait de révolte, il s’agissait plutôt de guerre paysanne (sans bonnets rouges) qui, à son apogée, dressa jusqu’à 10 000 hommes en armes contre les armées royales, le temps de l’été 1548.

« Pour être esclave, il faut que quelqu’un désire dominer et… qu’un autre accepte de servir ! »

Le mouvement anar doit certainement avoir un peu de l’adn de La Boétie dans ces veines…

Etienne de la Boétie : Discours de la servitude volontaire (1549)

 

L’homme est un mouton pour l’homme (mars 2014)

mouton_noir

[…] Et v’là !… Pourtant les bét’s se laiss’nt pas fer’ des foués ! Des coups, l’ tauzieau encorne el’saigneux d’l’abattoué… Mais les pauv’s électeurs sont pas des bét’s coumm’s d’aut’es. Quand l’temps est à l’orage et l’vent à la révolte. I’s votent !…             Gaston Couté

Pourquoi donc cet animal étrange appelé homme (désolé les copines) éprouve-t-il le besoin de se rendre, à échéances régulières, dans ces lieux de débauche que sont les bureaux de vote ? Lire la suite